Regard sur la place des femmes* dans le champ des arts visuels

À travers l’histoire de l’art, les artistes femmes ont fait face à d’innombrables iniquités par rapport aux artistes hommes. Notamment, elles n’avaient pas accès aux écoles des beaux-arts et étaient tenues à l’extérieur du circuit artistique. Leurs pratiques étaient associées aux arts dits mineurs et leur talent, ainsi que l’originalité de leurs propositions, étaient pour le moins minimisées. Mises à l’écart, elles demeuraient invisibles.
Ces éléments historiques laissent des traces dans le milieu des arts visuels actuel.

Il est grand temps d’entrer dans une ère POST-INVISIBLES.

C’est pourquoi POST-INVISIBLES consiste en un moment d’échange inclusif consacré aux questions entourant la place des femmes dans le champ des arts visuels aujourd’hui.

Le coup d’envoi de cette programmation se tiendra le 8 mars 2022, lors de la Journée internationale des droits des femmes. Sous la direction de Mylène Lachance-Paquin, cet événement regroupe un programme pédagogique, une conférence, six expositions et une publication.

Appuyez POST-INVISIBLES en contribuant à notre campagne de sociofinancement

Partenaires de l’événement et de la conférence

Partenaires conférences

Partenaire éducatif

Partenaires Médias

* Inclut toutes les personnes qui se considèrent ainsi, de manière univoque ou partielle, peu importe l’orientation sexuelle ou le sexe biologique.